Photimages...d'hier et d'aujourd'hui

Balades au coeur de villes françaises et étrangères à travers des cartes postales anciennes et des photos d'aujourd'hui. Reconductions photographiques. Expos photos « avant / après ».

La mairie-école d'Eaubonne...hier et aujourd'hui (1)

Publié le 10 mars 2014

La mairie-école d'Eaubonne (Val d'Oise), devenue aujourd'hui Médiathèque Maurice Genevoix.

eaubonne-mairie-1

eaubonne-mairie-2

 

La première école communale naît à la Révolution. Jusque là, c’est le curé qui s’occupait de l’éducation des enfants, d’une façon relativement sommaire. En 1790, le premier maire, Sébastien Fournier, aménage en maison communale un des bâtiments construits par l’architecte Ledoux dans la rue de Limoge (avenue de l’Europe d’aujourd’hui). La salle de réunion du conseil municipal et le secrétariat sont installés au premier étage. Le rez-de-chaussée accueille la salle de classe, mixte.

La croissance démographique touchant Eaubonne et les récentes lois Ferry sur la gratuité de l’enseignement primaire public et laïc, et sur l’instruction obligatoire, incitèrent bientôt la commune à construire une nouvelle école afin de remplacer la première, située à l’angle des futures rue Cristino Garcia et avenue de l’Europe. Après de nombreux précédents, le conseil municipal vote le 7 mai 1882 une délibération décidant l’achat d’un terrain à Madame Sanson-Davilliers, la construction des bâtiments d’une mairie-école, et l’achat du mobilier. Les dépenses se montent à 79210,03 francs. Malgré les subventions du Conseil Général et de l’Etat de 16 % et 43 %, la commune doit conclure un emprunt sur 30 ans avec la Caisse pour la construction des lycées, collèges et écoles primaires.

L’Eaubonnais Auguste Magne (1816-1885), déjà célèbre, est choisi comme architecte. Il est aujourd’hui enterré dans une magnifique chapelle du cimetière avec son fils Lucien et son petit-fils Henri-Marcel, également architectes renommés. A l’ouverture de la mairie-école en 1883, le bâtiment se compose de divers éléments. La partie centrale comprend les bureaux municipaux, et les cuisines et salles à manger des instituteurs au rez-de-chaussée. Au premier étage se trouvent les chambres des enseignants et la salle du conseil municipal, dont il subsiste d’ailleurs le sigle RF de la République Française au Fonds patrimonial de la médiathèque. Les ailes des garçons à gauche et des filles à droite ne comportent qu’un rez-de-chaussée avec une classe chacune. Le 27 novembre 1898, la cuisine et le réfectoire de la nouvelle cantine scolaire sont établis sous les préaux.

eaubonne-mairie-3



Avec plus de 1400 habitants en 1899-1900, la commune doit cependant rapidement agrandir son unique école. Une maternelle provisoire est donc créée de l’autre côté de l’actuelle rue Cristino Garcia. Les ailes gauche et droite sont prolongées par deux bâtiments de deux niveaux, comprenant chacun une classe et des logements pour les futurs instituteurs. L'un deux connaît son heure de gloire : Léonce Secqueville, instituteur de 1898 à 1912, est également secrétaire de mairie apprécié de la municipalité. C’est lui qui rédige en 1899 la « monographie des instituteurs » sur Eaubonne, faisant de lui le premier historien de la commune. En 1908, la commune ne compte que deux enseignants pour 123 élèves !

Le 31 janvier 1913, l’Hôtel de Mézières est érigé en mairie, libérant des bâtiments pour l’administration. En 1930, l’école est réservée aux garçons, les filles intégrant la nouvelle école Jean Macé. Entre 1932 et 1935, les bâtiments demeurant trop petits, de nouvelles classes sont construites le long des actuelles rues Cristino Garcia et Henri Barbusse. La population d’Eaubonne a décuplé, atteignant 8797 habitants en 1936. Malgré la construction du groupe Paul Bert, les effectifs sont encore de 408 garçons en 1938 ! L’école prend alors officiellement le nom de Jules Ferry.

eaubonne-mairie-4



En 1969, l’école est transformée en collège Jules Ferry. Bien plus tard, en 1989, ses locaux ne répondant plus aux normes, le déménagement de ce dernier dans l’ancienne école de garçons du groupe Paul Bert est décidé. Il y garde néanmoins le nom de Collège Jules Ferry. Quant à la façade de la première mairie-école, elle est conservée et intégrée dans la nouvelle médiathèque Maurice Genevoix inaugurée le 15 décembre 1993. Seuls les agrandissements des années 1930 sont démolis.

Sources : Valmmorency et livret « Eaubonne et son patrimoine, d'hier à aujourd'hui », disponible en téléchargement sur www.eaubonne.fr.

Article de la rubrique Eaubonne - Vous avez dit... [0]

Commentaires sur La mairie-école d'Eaubonne...hier et aujourd'hui (1)

Nouveau commentaire
 

© Photimages.canalblog.com | | Septembre 2008 | Tous droits réservés