-->

Photimages...d'hier et d'aujourd'hui

Balades au coeur de villes françaises et étrangères à travers des cartes postales anciennes et des photos d'aujourd'hui. Reconductions photographiques. Expos photos « avant / après ».

La construction de la nouvelle école municipale de musique de Franconville

Publié le 26 novembre 2008

Sur le site de l’ancienne Maison Suger, avaient lieu en juillet 2005 les travaux de construction de l’École municipale de musique, de danse et d’art dramatique.

Cette propriété est acquise en 1618 par la famille de La Crosnière. Mise sous séquestre durant la Révolution, elle est récupérée par les héritiers qui la vendent à la famille Baudouin, qui le reconstruit, après 1850. Le notaire Blanchet, de Paris, et son gendre Radius, copropriétaire de la joaillerie Boucheron, place Vendôme, l'acquièrent ensuite. Ils agrandissent le pavillon de l'aile nord.

Après la Seconde Guerre mondiale, la fondation Suger s'installe dans les locaux, donnant son nouveau nom à la maison. Lorsqu'elle cesse ses activités par suite d'ennuis financiers, une école privée de plein air lui succède alors, qui ferme ses portes en 1970. Le domaine devient ensuite une propriété communale très fréquentée par les associations, l'école de musique et diverses permanences (source : topic-topos.com).

ecolemusique_1

ecolemusique_2

ecolemusique_3

ecolemusique_4

ecolemusique_5

ecolemusique_6

ecolemusique_7

ecolemusique_8

ecolemusique_9

ecolemusique_10

Les instruments, les partitions et les pupitres allaient donc quitté le château Cadet de Vaux dans lequel l’École de musique résidait depuis trente ans.

Le 19 février 2007, le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres inaugurait la nouvelle école en présence de nombreuses personnalités dont Christian Leyrit, préfet du Val-d’Oise et Raymond Lavaud, conseiller général représentant le président du Val-d’Oise (Lire le discours du ministre). Puis, à son tour, accompagné par le Maire Francis Delattre, Roberto Benzi l’illustre chef d’orchestre - de retour dans les lieux de son enfance - a, en qualité d’hôte d’honneur, dévoilé la plaque de l’auditorium qui porte son nom. (source : Mairie de Franconville) 


Commentaires sur La construction de la nouvelle école municipale de musique de Franconville

    Souvenirs...

    j'ai été pensionnaire de cette fondation entre 1959/1962 environ, je me souviens de sa directrice, Mme TERRAL, de la secrétaire, Mme LYME, M. THIERRY, de Mme MENIER, d'une de mes instit. Mme DUPUIS, et des mes copains d'alors Michel Rider, Véronique Lymes, Martine Lagrange, et d'autres encore dont j'ai oublié le nom. Je me souviens du car de l'école un CITROEN, comme disait le surger. Roberto Benzi, j'ai eu sa prof pour le piano, mais j'étais beaucoup beaucoup moins doué...

    Posté par Nando13, 27 octobre 2009 à 20:10 | | Répondre
  • j'y reviens..

    en regardant les photos, mes souvenirs reviennent..le parc du chateau était superbe et d'une très grande superficie, j'ai l'impression qu'il s'est réduit à peau de chagrin, la pression immobilière sans doute. Dans le fond se tenaient deux superbes arbres qui dataient parait il de lépoque de Louis XIV, je suppose qu'ils ont fini dans une cheminée ou en pate à papier...

    Posté par Nando13, 05 mai 2011 à 14:28 | | Répondre
  • SUGER 2012

    Bonjour,
    Vous étiez lycéens à la Fondation SUGER entre 1955 et 1962. Avec quelques anciens élèves, nous avons ouvert un blog de Mémoire.
    Merci de me contacter.
    auboin.claude@wanadoo.fr

    Posté par AUBOIN Claude, 11 novembre 2012 à 09:23 | | Répondre
  • Fondation SUGER

    Suite à mon message précédent :
    Nous recherchons notamment ceux des classes de 3ème, seconde et première :
    Claude COUTABLE, Bernard FOURNIER, Philippe VALERE, MATHE, PASTUREL, DELSALLE, DELORME, Christian SAGNE, MALKASSIAN, Dominique CHAMBON, Philippe DELORME, etc...
    merci.

    Posté par AUBOIN Claude, 11 novembre 2012 à 10:09 | | Répondre
  • Bonjour, je suis Christophe et j'ai aussi ete pensionnaire a la Maison Suger de 1967 a 1969 pour ma fin de primaire. Je me souviens de mon professeur Madame Pouille assez seche, stricte et vieux jeu, tout etait severe en fait la-bas avec une tres vieille directrice qui faisait peur avec ses cheveux blancs. Oui, le parc etait superbe avec ses deux grands arbres, si magestueux qui nous faisaient rever.

    J'avais mon meilleur Ami de l'epoque la-bas, perdu de vu depuis,Gilles Debrile, nous revions de l'Afrique et de ces grands espaces grace a nos deux grands arbres ou tous les reves etaient possibles a leurs pieds si larges. J'espere que Gilles va bien depuis nos huit a neuf ans, je ne sais ou il est, ni ce qu'il est devenu.

    Le Jeudi apres-midi, nous pouvions parfois voir Skyppi le Kangourou si nous etions sages sur une televison noir et blanc bien entendu,. Et ce gouter de quatre heure, avec ce morceau de pain et deux carreaux de chocolat Kholer noir que nous attendions avec impatience. Enfin.. apres coup.., c'etait pas si mal! On a bien joue au billes en tout cas, on faisait meme le mur parfois a travers un trou dans le mur....shuttttt! n'en disons pas plus! Secret de copains!

    Salut a tous les Amis de Suger, j'espere que vous avez eu une bonne vie!.La mienne est belle en Amerique du Nord, grace a une bonne education qui malheureusement se meurt. C'etait pas mieux avant, c'etait juste..avant : quand la vie etait vecu dehors dans le reel!
    Christophe

    Posté par Christophe Cron, 06 janvier 2018 à 12:22 | | Répondre
Nouveau commentaire
 

© Photimages.canalblog.com | | Septembre 2008 | Tous droits réservés