-->

Photimages...d'hier et d'aujourd'hui

Balades au coeur de villes françaises et étrangères à travers des cartes postales anciennes et des photos d'aujourd'hui. Reconductions photographiques. Expos photos « avant / après ».

Une ville...avant et après : Lyon

Publié le 30 juin 2014

Le projet « Rétro Lyon » voudrait nous faire voyager dans le temps. Avec un principe simple : deux photographies superposées, et un curseur qu’on balance de gauche à droite pour comparer (à gauche) les photos d’antan et (à droite) les photos d’aujourd’hui.

Lorris Baumgartner, le grenoblois à l’origine du projet, a une source d’inspiration : « L’idée m’est venue après la visite du site des archives de la bibliothèque municipale de Lyon. Il y a le fonds Jules Sylvestre, qui rassemble des milliers de photographies du photographe lyonnais. J’ai voulu les comparer avec aujourd’hui. »

Principe simple, mais fabrication casse-gueule. L’état des routes, de surcroît celui de la circulation du Lyon des années 1930 ne ressemble pas vraiment à celui de nos jours : « Des fois, il a fallu se mettre au milieu de la route. À Guillotière, par exemple, à chaque feu rouge, je me mettais sur la route et j’enlevais tout quand il passait au vert. Je pense que la route devait être plus petite en 1930, ou du moins, qu’il y avait beaucoup moins de circulation ! »

retrolyon



Et pour la réalisation des prises de vue, Loris a sa technique : « Je prenais sur mon téléphone portable les photographies originales. Après, je scrutais le paysage, pour trouver le bon angle. Souvent, je me suis aidé de détails, comme un clocher, ou les anciens bureaux du Progrès rue de la République, par exemple, aujourd’hui remplacés par la Fnac. »

Car le temps ne laisse pas son empreinte sur la seule chaussée : « À Villeurbanne, aux Gratte-Ciel, des anciens jardins ouvriers que je voulais photographier ont été remplacés par un lave-auto. »

Mais point de tristesse ou de nostalgie chez Lorris. Juste de la curiosité. « Il y a un côté amusant à voir que des restos et des petits commerces ont été transformés en fast-food. »

Ceux que l’on peut voir depuis la place Bellecour, ou place Gabriel Péri, par exemple. Lorris a prévu de faire une vingtaine de photos, d’ici la fin de l’année. En attendant, les cinq premières sont visibles sur son site, qu’il considère comme son portfolio.

Source : Rue89Lyon.fr

À découvrir également, un autre regard sur Lyon et sa région avec le collectif Lyon 2024.


Commentaires sur Une ville...avant et après : Lyon

Nouveau commentaire
 

© Photimages.canalblog.com | | Septembre 2008 | Tous droits réservés