-->

Photimages...d'hier et d'aujourd'hui

Balades au coeur de villes françaises et étrangères à travers des cartes postales anciennes et des photos d'aujourd'hui. Reconductions photographiques. Expos photos « avant / après ».

Exposition « Comme une maison commune. Mairies et sièges d’intercommunalité en Essonne »

Publié le 01 février 2014

À partir d'aujourd'hui et jusqu'au 9 juillet 2014, la Maison de Banlieue et d'Architecture, située à Athis-Mons (essonne), présente « Comme une maison commune. Mairies et sièges d’intercommunalité en Essonne », une exposition au croisement du patrimoine, de l'urbanisme et de la politique qui retrace l’épopée communale à travers des panneaux de textes illustrés (cartes postales anciennes, photographies actuelles, plans d’architectes...), trois maquettes de mairies et un film de Cinéam, réalisé à partir de films familiaux.

En cette année d’élection municipale, les édifices édilitaires de l’Essonne sont à l’honneur à la Maison de Banlieue. Ils reflètent la fabrication et la transformation du territoire, en lien avec l’histoire nationale, celle des institutions républicaines et de l’architecture.

athis

 

Sous l’Ancien régime, seules les grandes cités autonomes sont dotées d’hôtels de ville. En Essonne, c’est le cas de trois villes historiques : Corbeil, Dourdan et Étampes. L’hôtel Doulcet à Étampes abrite la municipalité depuis le XVIe siècle.

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, les mairies-écoles fleurissent dans les communes. C’est le grand chantier de la Troisième République. Un modèle architectural, répondant à des préoccupations pratiques et symboliques, s’impose : un bâtiment central entouré de deux ailes symétriques, l’une pour l’école des filles et l’autre pour celle des garçons.

Les mairies des chefs-lieux de canton (Arpajon, Corbeil...) expriment la puissance locale à travers une architecture plus monumentale et une décoration d’inspiration antique ou renaissance.

Tout au long du XXe siècle, avec l’explosion démographique et l’émergence de nouveaux services, les mairies de banlieue essonnienne s’agrandissent, se transforment, se déplacent. Alors que certaines municipalités s’installent dans un bâtiment préexistant, en particulier d’anciennes demeures aristocratiques ou bourgeoises (Athis-Mons, Juvisy, Draveil, ...), d’autres se dotent d’un édifice dans le style de l’époque (Art déco à Sainte-Geneviève-des-Bois, modernisme à Morangis).

Les mairies des années 2000 se distinguent par une volonté de rapprocher les services municipaux des citoyens (Espace Marianne à Juvisy-sur-Orge, mairie de Montlhéry) et par une prise en compte du développement durable et de la préservation de leur patrimoine bâti (mairie de Breuillet).

Au début du XXIe siècle, les mairies sont rejointes par les sièges et bureaux de nouvelles collectivités : les intercommunalités. Qu’ils s’agissent de constructions ou de réemplois, leur architecture et leur implantation sont également porteuses de sens (extrait du communiqué de presse).

Découvrez le programme des visites et le dossier pédagogique.

Article de la rubrique Expos photos - Vous avez dit... [0]

Commentaires sur Exposition « Comme une maison commune. Mairies et sièges d’intercommunalité en Essonne »

Nouveau commentaire
 

© Photimages.canalblog.com | | Septembre 2008 | Tous droits réservés