-->

Photimages...d'hier et d'aujourd'hui

Balades au coeur de villes françaises et étrangères à travers des cartes postales anciennes et des photos d'aujourd'hui. Reconductions photographiques. Expos photos « avant / après ».

Exposition « Bonjour de Houffalize »

Publié le 18 janvier 2014

Francis Glaude a attrapé le virus il y a une dizaine d’années en découvrant quelques cartes postales anciennes chez lui. Depuis, cet Houffalois est en chasse permanente de ces objets devenus rares. Mais ses recherches sont précises. « Je ne collectionne que les cartes postales de la ville d’Houffalize (Belgique), explique-t-il. Les plus anciennes en ma possession datent de début 1900 jusqu’à aujourd’hui. J’en ai plusieurs centaines ».

Au fur et à mesure que sa collection se complétait, Francis Glaude a eu en tête l’idée d’effectuer une exposition. Celle-ci se déroule depuis hier et jusqu'au 30 mars 2014 à la galerie Alta Falesia (bibliothèque d’Houffalize).

« Le but est de faire profiter ma passion et ne pas garder cela pour moi, confie Francis Glaude. L’occasion est belle aussi de retracer l’histoire d’Houffalize au travers de ces cartes postales. J’ai d’ailleurs demandé à un photographe, Jean-Marie Henrotte, de reprendre les photos aux mêmes endroits. Cela permettra de voir l’évolution de la ville et d’effectuer une comparaison. Le devoir de mémoire fait aussi partie des buts recherchés dans cette exposition. Partager ces coins d’Houffalize qu’on n’a jamais vu de cette manière est quelque chose d’agréable ».

178fr_Expo__Bonjour_de_Houffalize_



Ainsi, plus de 200 cartes postales représentant des endroits d’Houffalize sont mises en avant avec l’aide de Stéphane Deprée, l’animateur culturel et de l’administration communale.

Cette passion dévorante est donc née chez Francis Glaude il y a une dizaine d’années. Depuis, il passe du temps à chercher les perles rares. Mais il reste dans des montants raisonnables. « Je ne dépasse pas les 30 euros pour une carte, affirme-t-il. Mais il faut chiner tout le temps sur le net ou encore dans les brocantes. Il faut prendre le temps puisque tout n’est pas toujours trié. Je me rends parfois aux Marolles à Bruxelles ou à Paris, à la Saint Ouen. Je fréquente aussi beaucoup les bourses d’échange. Mais sur le net, on trouve aussi de belles surprises puisque j’ai retrouvé des cartes d’Houffalize à Buenos Aires, Kiev ou encore dans le sud de l’Italie ».

Parmi toutes ces cartes de collection, Francis Glaude estime que certaines ont plus de valeur que d’autres. « Certaines ont voyagé et cela se voit au cachet postal, affirme l’ancien facteur. D’autres ont une histoire puisque durant l’offensive des Ardennes, les soldats allemands écrivaient à leurs familles ou les familles houffaloises rédigeaient des cartes pour les prisonniers. Chaque carte a une histoire ou presque ». Dans sa collection tout est mis sous plastique afin de protéger les cartes. Et Francis Glaude collectionne les cartes qui se font à l’heure actuelle même s’ils sont moins nombreuses.

Notons encore que l’exposition sera renouvelée en janvier 2015 et qu’une bourse d’échange sera organisée en avril prochain.

Source : Jérémy Rode - L'Avenir.net

Article de la rubrique Expos photos - Vous avez dit... [0]

Commentaires sur Exposition « Bonjour de Houffalize »

Nouveau commentaire
 

© Photimages.canalblog.com | | Septembre 2008 | Tous droits réservés