Photimages...d'hier et d'aujourd'hui

Balades au coeur de villes françaises et étrangères à travers des cartes postales anciennes et des photos d'aujourd'hui. Reconductions photographiques. Expos photos « avant / après ».

Parcours de mémoire à Haubourdin

Publié le 25 mai 2013

Faire redécouvrir la ville dans laquelle vivent des seniors ou des personnes invalides, mais qu’ils ne peuvent plus parcourir, voilà le beau projet de la mairie d’Haubourdin (Nord). Mardi dernier, les vingt premiers participants ont pu prendre place dans un bus tout neuf et faire revivre leur mémoire, dans une ambiance détendue et bon enfant.

Il est quinze heures, à l’espace Beaupré, ce mardi. On attend les derniers invités que des minicars affrétés par la mairie sont partis chercher à leur domicile. La salle principale accueille déjà une quinzaine de participants. Parmi eux, « Mimi » Masselot, 90 ans, directrice de la résidence pendant quinze ans, et aujourd’hui l’une de ses pensionnaires. « J’ai été l’une des premières à m’inscrire. J’avais depuis longtemps sollicité cette initiative de la ville et du CCAS. J’étais malheureuse car, comme je sors très peu, je ne connaissais plus cette ville où j’habite depuis quarante-trois ans. J’ai envie de voir à quoi ressemble aujourd’hui la Canteraine, le nouveau quartier de l’Heurtebise avec la piscine et la villa Saint-Gérard ».

Haubourdin



Le parcours a été établi avec l’aide du centre culturel et de l’atelier d’histoire locale, dont Jules Dujardin, le guide, fait partie. La directrice du centre culturel, Marie-Dominique Oudoire explique la démarche : « Nous avons sélectionné les sites que nous trouvions intéressants, et sur lesquels on avait de la documentation, des visuels historiques et une idée de leur devenir. Nous avons retrouvé d’anciennes photos, des cartes postales, des coupures de presse ».

Le maire d’Haubourdin, Bernard Delaby, était également du voyage : « J’y tenais vraiment. C’est un projet que Françoise Dupuit, mon adjointe à l’action sociale, a depuis longtemps. Il s’agit de faire découvrir l’évolution d’une ville qu’ils ont connue il y a vingt ans et qu’ils n’ont plus la chance de parcourir, et de rompre par la même occasion l’isolement de ces personnes. Je pense que certains vont parler du château de Beaupré, qui n’existe plus. »

Le site de l’ancien château de Beaupré, qui s’étend de la Canteraine à la rue du Général-Dame, est effectivement au programme. Le bus flambant neuf, tout équipé, parcourt également le quartier de l’Heurtebise, du P’tit Belgique et le centre-ville, s’arrêtant devant les bâtiments nouveaux, rénovés, ou qui ne sont plus. Et d’anciennes bâtisses ou de friches, Haubourdin n’en manque pas : les usines comme la teinturerie Sander, la tannerie Louis-Lefebvre, la brasserie Cuvelier-Fauvarque, ou le producteur d’amidon Cargill, laissent leur empreinte dans le paysage.

La palme du succès revient au chemin des Vaches, proche du site de la Canteraine, qui permettait de rejoindre à pied Santes, et n’a pas beaucoup changé. Les participants ont à plusieurs reprises insisté pour savoir s’il existait toujours. Quelques-uns se sont également interrogés sur le devenir de certains cabarets sur les bords de la Deûle, aux noms évocateurs, tel que Le Café du Moulin rouge, et de l’ancienne fabrique de corsets.

En deux petites heures de trajet, les organisateurs et intervenants ont su séduire leur public. « Mimi » Masselot a déclaré qu’il fallait « continuer ». Andrée Chabrand, une autre participante, a été ravie de pouvoir découvrir Haubourdin, où elle ne vit que depuis une dizaine d’années. Quant à Jeanne-Marie Bolle, l’une des six personnes invalides présentes dans le car spécialement équipé, elle affirme : « C’était une initiative très positive. Je ne regrette pas d’y avoir participé. Je vis à Haubourdin depuis que j’y suis née, il y a 80 ans, donc je connais la ville. Mais les commentaires du guide portent sur une histoire plus lointaine, j’ai appris des choses, cela fait plaisir. »

André Delaval, ancien photographe professionnel, qui a immortalisé en son temps les rues d’Haubourdin, était de la partie. « J’ai trouvé cela pas mal. C’est encore en rodage, mais je suppose que les prochains circuits seront mieux. Nous avons eu la chance d’avoir un commentateur avec lequel on apprend toujours des choses. »

À la fin, les participants ont reçu un livret de textes et photos résumant le parcours. En tout, 700 seniors de plus de 80 ans et personnes invalides de plus de 60 ans seront invitées à y participer par la ville d’Haubourdin.

Source : La Voie du Nord - Photo : Stéphane MORTAGNE

À noter également que le Centre culturel d'Haubourdin accueille du 31 mai au 2 juin l'exposition « Si le P'tit Belgique se racontait » proposée par l’Atelier d’Histoire locale. L'occasion d'apprendre comment ce quartier a pris naissance avec l'arrivée de l'industrie au début du XIXe siècle et comment il a survécu à sa brutale disparition dans les années 70.

Article de la rubrique Les inclassables - Vous avez dit... [0]

Commentaires sur Parcours de mémoire à Haubourdin

Nouveau commentaire
 

© Photimages.canalblog.com | | Septembre 2008 | Tous droits réservés